L'art Aborigène hors des sentiers battus :
OFF FAIR 2015 à Tour et Taxis

Durée de l'exposition : du 24 au 26 avril 2015 à Tour et Taxis : OFF FAIR 2015
Vernissage : le 23 avril 2015, avec une nocturne jusqu'à 23h.
Horaires : de 11h à à 17h le vendredi 24 avril.
De 11h à 19h le week-end.

La galerie Aboriginal Signature vous invite hors des sentiers battus de l'art Aborigène, au delà des conventions d'un pointillisme reconnaissable entre tous, pour partir à la découverte d'artistes de la région du Kimberley et du désert central.

Le point, élément d'identification de l'art aborigène pour le plus grand nombre, cède ici la place à des artistes clefs, tutoyant audace chromatique et inventivité pour exprimer l'intensité de leurs territoires signifiants, au cœur de quelques centres d'art parmi les plus dynamiques d'Australie.

Stand à Tour et Taxis de la galerie Aboriginal Signature.

Stand à Tour et Taxis de la galerie Aboriginal Signature.

Vibration et geste pétillant des Aborigenes

Au sein du centre d'art de Mangkaja, l'artiste renommée Sonia Kurarra, dotée d'un fort caractère, exprime à l'aide de traits vigoureux, sans hésitation, la vision du paysage et des rivières bouillonnantes de vie de cette zone du nord-ouest de l'Australie. Dans sa peinture transparaît l'énergie créative d'une connexion forte, retrouvée, avec le territoire sublimé de sa communauté.

Artiste : Sonia Kurarra. Titre :Martuwarra. Format : 180 x 240 cm. Centre d'art de Mangkaja.

Artiste : Sonia Kurarra. Titre :Martuwarra. Format : 180 x 240 cm.
Centre d'art de Mangkaja.

Artiste : Dolly Jukuja Snell. Titre : Living water. Format : 180 x 240 cm. Centre d'art de Mangkaja.

Artiste : Dolly Jukuja Snell. Titre : Living water. Format : 180 x 240 cm.
Centre d'art de Mangkaja.

De son côté, l'artiste Dolly Snell, utilise des à-plats de couleurs avec différents niveaux de transparence, pour souligner, ourler les nuances d'un territoire grandiose, vue du ciel. Sa représentation des lieux est vibrante, ponctuée par les trous d'eau qui soulignent les itinéraires du temps du rêve, et confine subtilement à l'abstraction. La dynamique de transmission de la connaissance transparaît dans ses œuvres et se polarise sur l'essentiel, selon le fil continu de ces échanges sur des milliers de générations.

Outre ces peintures magistrales de Dolly Snell et Sonia Kurarra, nous présenterons également sur le salon une sélection d'une dizaine d'autres toiles de ces artistes dans différents formats, embrassant toute la palette diversifiée de leur répertoire.

Vue du stand à Tour et Taxis.

Vue du stand à Tour et Taxis.

Vision intimiste de la ligne nomade Aborigene

Plus à l'ouest dans la région du Kimberley, nous ferons un arrêt au sein du centre d'art de Bidyadanga, en exposant six toiles marquantes des artistes Lydia Balbal et Weaver Jack. Lydia fut encore nomade juste à la croisée de son adolescence et offre dans ses œuvres une vision exemplaire et intimiste de son territoire ancestral. Des lignes presque invisibles suggèrent les différents niveaux de perception de l'espace, dans les profondeurs de la terre là où résident les ancêtres mythologique créateurs du monde. Cette structure marquante sous forme de lignes se trouve en grande partie cachée dans ses peintures par des points énergiques voilant l'ensemble et offrant une vision poétique et secrète des lieux.

Effet de matière et abstraction aborigene incarnée

Au sein du désert central, dans la région du APY land, nous présenterons deux artistes clefs du centre d'art de Tjungu Palya - Béryl Jimmy et Angkaliya Curtis - dont la palette est composée d'à-plats de couleurs, avec beaucoup de matière et des effets de brossage en guise de texture. L'univers d'Angkaliya Curtis, hier peuplé d'animaux totémiques, presque figuratifs, tels des bestiaires fantasmagoriques sur ses toiles, offre dans ces œuvres majeures une vision plus abstraite et incarnée du territoire.

L'artiste Nyilyari Tjapangati du centre d'art de Papunya sera présentée à travers trois toiles offrant également une style et une iconographie inusuelle constituée de figures géométriques et d'enchaînements tout en transparence. Ils évoquent les cheminements nomades autour du lac Mackay, des cérémonies autour de l'eau, et les phases d'initiation au cœur du cycle Tingari.

Dans ces découvertes autour de la matière, nous poursuivrons avec deux toiles d'Alice Nampitjinpa et Keturah Nangala Zimran de Haasts Bluff. Ce dernier artiste du centre d'Ikuntji présente dans une déclinaison chromatique inattendue des blocs bleu et crème sur fond noir, selon une vision vue du ciel et méditative des constructions rocheuses de son territoire.

Aux frontières du pointillisme Aborigene

Deux œuvres de Tuppy Goodwin et Betty Pumani du centre d'art de Mimili Maku, offriront une transition habile vers un univers plus pointilliste. Le triptyque magistral de Betty, présenté sur un mur de quatre mètres, permettra d'apprécier des nuances délicates de points qui finissent par se confondre, pour former des déliés dans une approche plus spatiale, presque cosmique, dessinant les pistes chantées des nomades de ces déserts semi-arides.

Peintures Aborigènes sélectionnées pour l'exposition "Hors des sentiers battus" :

Venez nous rejoindre à la OFF FAIR pour découvrir ces talents de la plus ancienne culture artistique vivante. Leurs toiles portent les messages spirituels et mythologiques d'un peuple nomade fragilisé. L'ancrage des Aborigènes sur leur territoire est aujourd'hui particulièrement menancé par une politique actuelle de fermeture de plus de 150 communautés Aborigènes disséminées dans l'immense outback australien.

French
English