COMING : EXPLOSION
Masterpieces from the Spinifex Art Project

DU 28 mai AU 29 juin 2019 INCLUS, AU SEIN DE LA GALERIE ABORIGINAL SIGNATURE ESTRANGIN À BRUXELLES

Vernissage le mardi 28 mai de 14h30 à 22h.

Ouverture du Mercredi au Samedi de 14h30 à 19h, à la galerie : 101 rue Jules Besme, 1081 Bruxelles.
Et sur RDV tous les autres jours au (+32 (0) 475 55 08 54).

L’explosion d’une bombe atomique dans le désert du Grand Victoria, fut la première confrontation au monde occidental des artistes Aborigènes du Spinifex présentés à Bruxelles.
Pour ce peuple nomade, ce fut un bouleversement à nulle autre pareille. Dans le ciel s’éleva un immense champignon suivi par un souffle puissant et une poussière qui obscurcit tout le ciel.
Les familles Aborigènes eurent l’intuition de se cacher à l’intérieur des dunes de sable pour éviter  les effets fatals des nuages radioactifs. Leur univers en fut bouleversé. Des zones de leur territoire autour de Maralinga, de la taille de la Belgique, furent condamnées pendant plus d’un demi siècle. Ils résistèrent dans tous les sens possibles de ce mot, pour transmettre la mémoire d’un peuple millénaire.


Explosion primordiale : les derniers nomades d'Australie


En 1986, dans ce territoire parmi les plus isolé du globe, des traces de pas repérés près d’un lieu sacré, conduisent à penser qu’une famille séparée des leurs depuis 1950, a survécu aux cataclysmes des essais nucléaires britanniques.
Les Aborigènes installés dans la petite communauté de Tjuntjunjara, montent une expédition dans le désert pour partir à leur recherche. La connaissance des pistes chantées, permet après plusieurs jours de retrouver les derniers nomades d’Australie. Ces retrouvailles sont bouleversantes et résonnent jusqu’ici à Bruxelles avec plusieurs œuvres de ceux qui deviendront artistes comme Mick Rictor, Ian Rictor, Noli Rictor et  Tjaruwa Woods… Mick Rictor, frère aîné de la fratrie des derniers nomades a commencé à peindre il y a juste deux ans, partageant des œuvres d’une rare intensité.


Explosion identitaire : un art politique 


Dix ans plus tard en 1997, ces Aborigènes Pitjantjara réalisent deux œuvres collaboratives masculine et féminine, pour démontrer l’existence tangibles de leurs lieux sacrés face aux tribunaux Australiens. Dans le cadre de la loi du Native Act Title, fort de ces éléments probants, attestant de leur présence continue sur ces terres depuis les origines, et bien avant la colonisation, ils vont récupérer 76 000 kilomètres carrés de leurs territoires ancestraux.
Ces hommes et ces femmes vont ainsi peindre pour le première fois, non pas pour le monde de l’art, mais pour défendre leurs droits inaliénables. Ensemble ils vont écrire une nouvelle page du mouvement de l’art Aborigène d’Australie.
 

Explosion narrative : une peinture vecteur de connaissances rares

 
Dans ce lieu improbable, constitué de 20 maisons en plein centre du grand désert du Victoria, va émerger le mouvement artistique du Spinifex Art Project dés les années 1997. Tous les artistes nés avant les années 50 et la dernière famille des nomades d’Australie de 1986, ont tous vécu la vie traditionnelle du désert, avec une lecture de la terre absolument unique et profonde, tellement différente du monde occidentale.
Leurs connaissances rayonnent dans leurs peintures connectées aux histoires d’un autre temps, et sont ainsi cristallisées et transmises aux générations à venir.
Pour monter cette exposition à Bruxelles, nous avons réalisé une expédition en 4x4 pour atteindre cet endroit très éloigné. Elle traversait plus de 180 dunes de sable de 10 m de haut, sans possibilité de trouver des ressources en eau ou en carburant. Isolé, bivouaquant dans leur désert si froid la nuit tombé, là où la terre craquelée semble pulvérisée, j’y ressentais la fragilité de la vie, les dimensions plus invisibles de la terre, et les capacités de résistance inouïes de ce peuple à travers les siècles.
 

Explosion mémorielle : au delà des mots et frontières

 
Rencontrer les artistes in situ est un moment de vie essentiel, d’une rare intensité bien que nous ne parlions par la même langue.  Au delà des mots, ils partagent leur message par la profondeur des regards, l’inclinaison des têtes, les gestes démonstratifs pour raconter les tracés sur la toile. Ils nous aident ainsi à saisir une petite once de leurs histoires ancestrales. Leurs œuvres rayonnent de la joie d’un partage généreux et plus universel, comme un porte-voix à travers le globe dont les échos résonnent à travers leurs peintures accrochées aux cimaises des musées comme le British Museum. C’est une page de l’histoire de l’art qui s’écrit dans ce lieu si éloigné de l’Australie. 

Peintures ABORIGènes dES Artistes du spinifex art project, proposées dans le cadre de l'exposition :

En tant que partenaire et représentant des centres d’art Aborigène soutenus par le gouvernement Australien, la galerie Aboriginal Signature Estrangin vous permet d’avoir un accès privilégié en Europe (primary market) à des oeuvres recherchées, disposant des meilleures provenances éthiques reconnues par les grandes institutions et collections privées ou publiques. A travers notre programme d’exposition en Europe, nous vous invitons à voyager à travers le temps et les immensités Aborigènes pour apprivoiser toute l’amplitude et l’excellence de ce mouvement artistique contemporain.