NOW : From the Desert to the Sea
a Journey with the Yulparitja - at Bidyadanga

DU 17 AVRIL AU 11 MAI 2019 INCLUS, AU SEIN DE LA GALERIE ABORIGINAL SIGNATURE ESTRANGIN À BRUXELLES

Vernissage le mercredi 17 avril de 14h30 à 22h.

Ouverture du Mercredi au Samedi de 14h30 à 19h, à la galerie : 101 rue Jules Besme, 1081 Bruxelles.
Et sur RDV tous les autres jours au (+32 (0) 475 55 08 54).

Trois œuvres de l’exposition d’art Aborigène “From the Desert to the Sea, a Journey with the Yulparitja” à la galerie Aboriginal Signature Estrangin, à Bruxelles. Œuvres clef des artistes Lydia Balbal, Daniel Walbidi, Lydia Balbal. © Photo : Aboriginal Signature Estrangin with the courtesy of the artists and Short Street

Trois œuvres de l’exposition d’art Aborigène “From the Desert to the Sea, a Journey with the Yulparitja” à la galerie Aboriginal Signature Estrangin, à Bruxelles. Œuvres clef des artistes Lydia Balbal, Daniel Walbidi, Lydia Balbal. © Photo : Aboriginal Signature Estrangin with the courtesy of the artists and Short Street

C’est une première en Europe ! Une rare exposition - rétrospective de tous les artistes Aborigènes majeurs du clan Yulparitja de Bidyadanga. Ils sont tous là, des plus anciens nés en 1928 qui nous ont déjà quittés, à la jeune génération de 1983 qui porte avec un talent incroyable le flambeau. Nous sommes très honorés d’ accueillir en Belgique et particulièrement à la galerie à Bruxelles, l’exposition “From the Desert to the Sea : a Journey with the Yulparitja - at Bidyadanga”.

La vie et l’histoire des Aborigènes Yulparitja est bouleversante et remarquable par leur itinéraire de vie et leurs peintures, questionnant notre propre mode de vie.

Des réfugiés climatiques au coeur de l’Australie

Autour des années 1970, ils furent parmi les premiers réfugiés climatiques de l’histoire de l’Australie contemporaine. Une immense sécheresse conduisit ce peuple du désert vivant autour de la Canning Stock Route, à quitter leur terre ancestrale pour se réfugier sur la côte près de Broome à Bidyandanga, dans une mission. Ce fut un déchirement terrible dicté par la volonté farouche de survivre. Nombreux Yulparitja perdirent la vie dans cette épopée de 1000 km à travers les zones les plus arides du pays.

Témoins de l’impact environnemental des mines

En fracturant la structure géologique du sol, les compagnies minières de l’ouest de l’Australie, ont interrompu un cycle de l’eau souterraine naturel. Les nappes phréatiques de leurs déserts, s’évanouirent et n’alimentèrent plus leurs trous d’eau. Le monde moderne dans une confrontation invisible venait de bouleverser l’écologie de cette région depuis des milliers d’années. Pour les Yulparitja, il fallait bouger ou c’était la mort pour tous. certains ne voulurent pas partir et d’autres entreprirent un immense voyage à travers les terres, vers la côte.

Un jeune leader inventeur d’un courant artistique

A l’âge où tous les rêves sont possibles, Daniel Walbidi (16 ans) va inviter en 1999 tous les survivants de son peuple à célébrer à travers la peinture leurs territoires ancestraux. Emily Rohr de la galerie Short Street à Broome, jouera un rôle prépondérant pour accompagner ces artistes à l’époque. Parmi les plus jeunes, il devient néanmoins le leader des artistes Yulparitja de Bidyadanga et continue de porter le flambeau aujourd’hui au plus haut niveau, avec ses œuvres exposées au MET à New-York ou dans les plus grands musées Australiens.

Peintres de la diaspora

Avant d’accomplir plusieurs pèlerinages vers leurs terres natales, les artistes de Bidyadanga seront des peintres de la diaspora. Si tous les anciens ont connu la vie nomade traditionnelle, cela ne sera pas le cas de la jeune génération. Certains vont ainsi peindre un territoire en fonction des histoires transmises par les anciens et au fil de leur niveau d’initiation. Puis dans le cadre de différents pèlerinage vers ces lieux très éloignés du désert, leur pratique artistique reconnectée changera à jamais leur palette et l’intensité de leurs œuvres.
 
Les peintures de ces dix grands artistes Yulparitja de Bidyadanga nous racontent ce voyage inclassable et inouï du désert vers la mer, et la naissance d’un courant artistique clef en Australie. Leur palette chromatique nous transportent à l’échelle d’une ile continent entre différents univers climatiques où résonnent l’histoire unique de leur peuple. Une exposition à ne pas manquer, avec 25 toiles rares proposées, célébrées dans les plus importantes institutions en Australie ou à l’international, avec ici de petits et moyens formats, couvrant ici les 15 dernières années de ce courant artistique important de l’ouest de l’Australie.

Peintures ABORIGènes dES Artistes Yulparitja de Bidyadanga, proposées dans le cadre de l'exposition :

En tant que partenaire et représentant des centres d’art Aborigène soutenus par le gouvernement Australien, la galerie Aboriginal Signature Estrangin vous permet d’avoir un accès privilégié en Europe (primary market) à des oeuvres recherchées, disposant des meilleures provenances éthiques reconnues par les grandes institutions et collections privées ou publiques. A travers notre programme d’exposition en Europe, nous vous invitons à voyager à travers le temps et les immensités Aborigènes pour apprivoiser toute l’amplitude et l’excellence de ce mouvement artistique contemporain.