Keeping Law & Culture Strong • Tjukurpa Kunpu Ngaranytjaku
• Exposition d'art Aborigène • Les grands artistes de Mimili Maku.

Exposition-vente de peintures Aborigènes d'Australie : du mercredi 4 octobre 2017 au samedi 4 novembre.

Vernissage le mardi 3 octobre 2017, à partir de 20h. RSVP
A la galerie Aboriginal Signature • Estrangin, 101 rue Jules Besme, 1081 Bruxelles.

Horaires : du mercredi au samedi, de 14h30 à 19h.
A d'autres moments du mardi au dimanche sur RDV.

Vue de l'exposition d'art Aborigène "Keeping Law & Culture strong" en partenariat avec Mimili Maku. De gauche à droite : une œuvre de l'artiste Tuppy Goodwing (format : 200 x 150 cm, titre : Antara) puis 4 œuvres de l'artiste Willy Mutjanji Martin sur le thème du Temps du Rêve lié au serpent ancestral : Wanampi Tjukurpa. © Photo Aboriginal Signature Estrangin gallery with the courtesy of the artists and Mimili Maku art centre.

Vue de l'exposition d'art Aborigène "Keeping Law & Culture strong" en partenariat avec Mimili Maku. De gauche à droite : une œuvre de l'artiste Tuppy Goodwing (format : 200 x 150 cm, titre : Antara) puis 4 œuvres de l'artiste Willy Mutjanji Martin sur le thème du Temps du Rêve lié au serpent ancestral : Wanampi Tjukurpa. © Photo Aboriginal Signature Estrangin gallery with the courtesy of the artists and Mimili Maku art centre.

La galerie Aboriginal Signature est très honorée d’accueillir l’exposition "Keeping Law & Culture Strong" organisée en partenariat avec six artistes clefs de Mimili Maku dans la région désertique du APY Land.

Leurs artistes sont parmi les plus célébrés en Australie ces dernières années. Betty Pumani a gagné en 2015 et 2016 le Telstra Award au Musée National de Darwin (catégorie peinture) et en 2017 le prestigieux Wynne Prize à la National Gallery of Canberra. Robert Fielding a remporté à deux reprises également le Telstra Award dans la catégorie œuvre sur papier. Willy Mutjanji Martin a été finaliste du Wynne Prize à Sydn...

Nous nous sommes rendus trois fois sur place (en 2014, 2016 et 2017) à la frontière du Grand Désert du Victoria, munis de nos permis et invitations des communautés Aborigènes pour préparer nos expositions à la galerie. Rien ne remplace les rencontres avec les artistes, ces moments privilégiés d'échanges et d'enthousiasme autour des œuvres, au delà des barrières des langues.

Vue de la vallée de la communauté Aborigène de Mimili Maku dans le APY land. © Photo : Aboriginal Signature Estrangin gallery

Vue de la vallée de la communauté Aborigène de Mimili Maku dans le APY land. © Photo : Aboriginal Signature Estrangin gallery

Le 15 juillet 2017, j'arrivais dans cette petite communauté composé de 20 maisons et surplombée par de magnifiques montagnes de pierre rouge, corrodées par des millions d'année d'érosion, où la surface ressemble à une peau adoucie, aux courbes souples. Elles culminent à 821 m et ressemblent de loin à des cohortes d'animaux fantastiques. Tel un géant on aimerait les caresser de la main. À échelle humaine, la rugosité et la granulosité de la surface nous le défend.

Par endroit quelques broussailles grignotent un humus accumulé dans les plis de la roche. Ailleurs, l'écoulement des eaux a forgé des bassins en cascade où se reflètent la couleur intensément bleu du ciel. Le versant en face est interdit. Il est sacré pour les hommes et personne ne doit le fouler s'il n'est pas initié. La vue est époustouflante. Quelques rares nuages au loin. Les contrastes entre la roche pulvérisée et mordorée, les graminées, le lichen sont magnifiques. Au loin les installations de la communauté Aborigène. Quel bel endroit tout près des lieux sacrés et des sources d'eau. On comprend le sens de cette implantation ancestrale.

Plus tard en fin de journée je rencontre les artistes du centre d'art. Ce sont de bien sympathiques retrouvailles depuis l'an passé. Mumu Mike m'explique avec fierté une œuvre collaborative qui sera bientôt présentée au musée d'Adelaïde dans le cadre de l'expo Tarnanthi en octobre 2017.
Quelle force dans cette conjugaison de multiples cartes d'Australie recouvertes par son histoire manuscrite du Tjukurpa (Temps du Rêve), et par une peinture de cérémonies Aborigènes de Willy Mutjantji Martin.

On pourrait dire qu'à travers deux blocs antagonistes, deux Australies si différentes fusionnent ou s'affrontent ainsi dans cette œuvre comme dans celles des photos de l'artiste Robert Fielding. Il passe un instant nous rendre visite le lendemain. Ses œuvres véhiculent de très beaux messages sur la communion des peuples, comme avec sa création "One blood", sous forme d'une photo imprimée sur papier et percée de points juxtaposés et rétro-éclairées. Elle a obtenu cette année le Grand prix de l'œuvre sur Papier au Musée National de Darwin !

Vue de l'exposition d'art Aborigène "Keeping Law & Culture strong" en partenariat avec Mimili Maku. De gauche à droite : une œuvre magistrale de l'artiste Betty Pumani (format : 300 x 120 cm, titre : Antara) puis 2 œuvres de l'artiste Robert Fielding sur un travail mixte de photographie et peinture © Photo Aboriginal Signature Estrangin gallery with the courtesy of the artists and Mimili Maku art centre.

Vue de l'exposition d'art Aborigène "Keeping Law & Culture strong" en partenariat avec Mimili Maku. De gauche à droite : une œuvre magistrale de l'artiste Betty Pumani (format : 300 x 120 cm, titre : Antara) puis 2 œuvres de l'artiste Robert Fielding sur un travail mixte de photographie et peinture © Photo Aboriginal Signature Estrangin gallery with the courtesy of the artists and Mimili Maku art centre.

Keeping law and culture strong • Tjukurpa Kunpu Ngaranytjaku

Le Tjukurpa en langue Pitjantjatjara, représente ce que les occidentaux appellent le Temps du Rêve. C'est une notion complexe qui embrasse de multiples dimensions. Lorsque les artistes le célèbrent dans leurs peintures, ils se connectent aux anciens et aux ancêtres fondateurs, dans une sorte de continuum où passé, présent et futur forment un tout.

Le Temps du Rêve convoque ainsi au présent la mémoire du peuple Aborigène et porte la Loi qui régit les relations sociales connectées au territoire. Il contient les cartographies ancestrales pour survivre en ces lieux désertiques, les codes et signes qui rythment la vie nomade, les liens d'autorité des "gardiens" de cette terre...

Loin du concept de Genèse occidentale, le Temps du Rêve n'est pas figé dans le temps, Il se nourrit et s'enrichit depuis les origines, des évènements nouveaux fondamentaux. Dans certaines régions de l'Australie, les Aborigènes évoquent des mythes que l'on peut tracer autour de - 12 000 ans, ce qui constitue la plus ancienne mémoire continue de l'humanité.

En tant que grands initiés, quand les artistes peignent, ils redonnent vie au Temps du Rêve sur leurs toiles, y cristallisent leur mémoire et transmettent ainsi aux jeunes générations leur savoir et la loi, afin que celle-ci persiste pour l'éternité.

Gardiens de la terre, les Aborigènes honorent leurs lieux ancestraux indispensables à la vie. Installés depuis toujours en ces espaces
infinis désertiques, ils sont de véritables vigies du territoire. Ils le chantent et le célèbrent dans leurs peintures spirituelles à travers leurs
mythes signifiants du Temps du Rêve, porteurs de la mémoire de leur peuple millénaire.


En tant que partenaire et représentant des centres d’art Aborigène soutenus par le gouvernement Australien, la galerie AboriginalSignature Estrangin vous permet d’avoir un accès privilégié en Europe (primary market) à des oeuvres recherchées, disposant des meilleures provenances éthiques reconnues par les grandes institutions et collections privées ou publiques.

La galerie Aboriginal Signature Estrangin est localisée à Bruxelles et expose régulièrement à Paris, avec un programme unique en Europe de 10 expositions curatoriales d’art Aborigène par an. Nous vous y invitons à voyager à travers le temps et les immensités Aborigènes pour apprivoiser toute l’amplitude et l’excellence de ce mouvement artistique contemporain.


Sélection des peintures d'art Aborigène proposées dans le cadre de l'exposition "Keep Law strong for ever" :


Cinq artistes Aborigènes clefs de Mimili Maku représentés dans l'exposition à Bruxelles

Portrait de l'artiste Ngupulya Pumani devant une de ses œuvres. © Photo : Mimili Maku Arts with the courtesy of the artist.

Portrait de l'artiste Ngupulya Pumani devant une de ses œuvres. © Photo : Mimili Maku Arts with the courtesy of the artist.

Ngupulya Pumani (1948) fait partie des anciens Anangu qui s'engagent à favoriser le droit traditionnel et la préservation de sa culture dans sa communauté Aborigène. Ngupulya est née à Mimili. Sa mère, Kunmanara (Milatjari) Pumani était la gardienne du pays autour d'Antara, à l'ouest de Mimili. Son père, Sam Pumani était issu de Watarru dans le APY land. Les grands-parents de Ngupulya étaient pour leur part du côté de Milatjari : King Everard (Nyapi) et de Mantjangka Everard. Ngupulya est l'aînée de cinq enfants. Elle a trois frères - Ken, Luey et Apada - ainsi qu'une soeur, Betty Kuntiwa Pumani (également peintre célèbre), qui vivent toutes à Mimili. Ngupulya a quatre filles et un fils - Janita, Sandra, Uni, Josina et Bradley (déc.). Ngupulya est mariée à Shannon Kantji et ont quatre petits-enfants et deux arrière-petits-enfants.

En 2017 elle a été retenue pour le prestigieux Wynne Prize, à la Art Gallery of NSW, Sydney, NSW.

Artiste célèbre de Mimili Maku, ses œuvres figurent au sein des collections publiques de l'Art Gallery of South Australia, de la National Gallery of Victoria, de la Art Gallery of New South Wales, et de plusieurs collections privées en Europe et en Australie.


Portrait de l'artiste Robert Fielding devant une de ses installations. © Photo : Mimili Maku Arts with the courtesy of the artist.

Portrait de l'artiste Robert Fielding devant une de ses installations. © Photo : Mimili Maku Arts with the courtesy of the artist.

Robert Fielding (1969) est un artiste engagé de part la diversité de ses origines. La mère de Robert Fielding était Garieva Fielding (déc.), Une femme d'origine pakistanaise / occidentale et Aborigène Arrernte. Le père de Robert, Bruce Fielding (déc.) Était un Yankunytjatjara né à Lilla Creek Station, près de Finke (Aputula). Enfant, Bruce a été enlevé à sa mère et a grandi à Colebrook Home, à Quorn, en Australie-Méridionale. La grand-mère de Robert était Miriam Khan (déc.) Et elle était de la gare de Henbury. L'un de ses maris était James Inkamala (déc.) Et il venait de Ntaria Hermannsburg. Robert est le plus jeune des 12 enfants. En continuant la tradition des grandes familles, lui et sa femme, Kaye Lowah, ont 9 enfants eux-mêmes - Zaachariaha, Zaavan, Zibeon, Zeldon Fielding, Payrozza, Partimah, Peshwah, Priayangka et Zedekiah Fielding. L'épouse de Robert, Kaye, est originaire du détroit de Torres / Palm Island.
Robert a développé sa pratique artistique à Mimili Maku Arts depuis 2005. Robert a participé au programme de Wesfarmers Indigenous Leaders en 2013 et a ouvert de nouvelles voies artistiques au sein de Mimili Maku Arts, comme le programme Mimili Maku Photography et New Media.

En 2015 et 2017, il a gagné le prestigieux Telstra Award dans la catégorie œuvre photographique sur papier, ainsi que le Desart Photography Prize en 2015. Ses œuvres figurent au sein des collections publiques de l'Art Gallery of South Australia, de la National Gallery of Victoria, de la Art Gallery of New South Wales...


Portrait de l'artiste Willy Mutjanji Martin devant une de ses œuvres. © Photo : Mimili Maku Arts with the courtesy of the artist.

Portrait de l'artiste Willy Mutjanji Martin devant une de ses œuvres. © Photo : Mimili Maku Arts with the courtesy of the artist.

Willy Muntjanti Martin (1950) est un homme âgé très respecté pour son autorité en terme de droit et de culture. Muntjantji est né à Pukatja sur les terres APY dans le nord-ouest de l'Australie, où il a été élevé par sa famille.

Comme jeune homme, il a travaillé sur les stations de moutons environnantes. Willy vit maintenant dans la communauté de Mimili, où il est un peintre engagé au centre d'art aux côtés de sa femme Judy Martin.

En 2017 il a été retenu pour le prestigieux Wynne Prize, à la Art Gallery of NSW, Sydney, NSW.

Ses œuvres figurent au sein des collections publiques de la Art Gallery of New South Wales et dans différents collections privées.

 


Portrait de l'artiste Tuppy Goodwin devant une de ses œuvres. © Photo : Mimili Maku Arts with the courtesy of the artist.

Portrait de l'artiste Tuppy Goodwin devant une de ses œuvres. © Photo : Mimili Maku Arts with the courtesy of the artist.

Tuppy Goodwin (1960) est une femme senior de Pitjantjatjara très engagée pour promouvoir le droit traditionnel et la culture Aborigène, également à travers la danse et la peinture. Le nom du père de Tuppy était Nguyarangu (déc) et son pays était près de Docker River. Le nom de sa mère était Emily Nyanyanta et son pays était Wintutjuru, à l'ouest de Fregon, sur les terres APY.

Tuppy Goodwin est né dans le buisson près du ruisseau Bumbali et elle a déménagé à Mimili avec sa famille quand elle était un bébé. À l'époque, Mimili s'appelait Everard Park, c'était une station de bétail, qui est finalement retournée au peuple Yankunytjatjara au milieu des années 1960. Son frère est Robin Kankapankatja de Fregon. Elle a une sœur aînée Ngilan Dodd et un frère cadet Willy Pompey qui vivent tous deux à Mimili.
Tuppy a eu trois enfants avec Reggie Goodwin (déc), David, Maxine et Neville Goodwin. Tuppy était professeur pré-scolaire à l'école Mimili Anangu pendant trente ans, elle a pris sa retraite en 2009 et a commencé à peindre au Centre d'art en 2010. Tuppy vit à Mimili avec son mari Mumu Mike Williams et elle a trois grands-enfants Jasmine , Eva et Kishana.

Ses œuvres figurent au sein des collections publiques de la Art Gallery of New South Wales et dans différents collections privées.


Portrait de l'artiste Betty Pumani devant une de ses œuvres. © Photo : Mimili Maku Arts with the courtesy of the artist.

Portrait de l'artiste Betty Pumani devant une de ses œuvres. © Photo : Mimili Maku Arts with the courtesy of the artist.

Betty Kuntiwa Pumani (1969) est née dans la brousse près de Perentie Bore, à environ 30 kms de Mimili Community.

Sa mère, Kunmanara (Milatjari) Pumani était la gardienne du pays autour d'Antara, à l'ouest de Mimili. Son père, Sam Pumani était issu de Watarru dans le APY land. Les grands-parents de Ngupulya étaient pour leur part du côté de Milatjari : King Everard (Nyapi) et de Mantjangka Everard.

Betty a trois frères - Ken, Luey et Apada - ainsi que Ngupulya, sa soeur, qui vivent tous à Mimili. Betty est mariée à Litja Brown et ont deux enfants ensemble, Marina et Max.

Betty Kuntiwa Pumani peint Antara, un site extrêmement important pour Betty et sa famille. Antara est le pays de la mère de Betty. Cet endroit, et son important Maku (witchetty grub) Tjukurpa étaient une constante dans les peintures de la fin Kunmanara (Milatjari) Pumani. Aujourd'hui, Betty et sa sœur aînée, Ngupulya Pumani, sont de véritables gardiens de ce pays; elles représentent leur ancrage ici et convoquent leurs histoires fortes dans leurs peintures d'Antara.
À l'aide d'une palette réduite, Betty Kuntiwa Pumani a développé un langage visuel qui décrit la beauté, le pouvoir et la persistance de la terre, comme l'intense connexion physique avec le pays Anangu. Les rouges dans la signature de Betty évoquent le pays du désert rocheux d'Antara, tout en suggérant simultanément du sang ou des viscères et une énergie indéniable. Les zones contrastées du blanc et ses mouvements toniques subtils sont un contrepoint silencieux et patient aux rouges pulsants.

Betty a gagné en 2015 et 2016, le prestigieux Telstra Award au Musée National de Darwin pour la catégorie peinture. En 2017, elle a gagné le Wynne Prize au Musée National de Canberra.


Betty Kauntiwa Pumani . Titre : Antara Tjukurpa - Dreaming Time story. Format : 300 x 120 cm. Cette œuvre gagnante du grand prix de l'art Aborigène en 2016 au Musée National de Darwin, sera exposée au sein de la galerie. © Aboriginal Signature • Estrangin gallery, avec l’autorisation de l’artiste et du Mimili Maku Art Center

Betty Kauntiwa Pumani . Titre : Antara Tjukurpa - Dreaming Time story. Format : 300 x 120 cm. Cette œuvre gagnante du grand prix de l'art Aborigène en 2016 au Musée National de Darwin, sera exposée au sein de la galerie. © Aboriginal Signature • Estrangin gallery, avec l’autorisation de l’artiste et du Mimili Maku Art Center


Horaires d'ouverture

Exposition-vente de peintures Aborigènes d'Australie : du mercredi 4 octobre 2017 au samedi 4 novembre.

Vernissage le mardi 3 octobre 2017, à partir de 20h. RSVP
A la galerie Aboriginal Signature • Estrangin, 101 rue Jules Besme, 1081 Bruxelles.

Horaires : du mercredi au samedi, de 14h30 à 19h.
A d'autres moments sur RDV, du mardi au dimanche, de 10h à 19h.

 

A la galerie Aboriginal Signature • Estrangin,
101 rue Jules Besme, 1081 Bruxelles.
Métro : Simonis ou Elisabeth

 

Tel : +32 (0) 475 55 08 54
Mail : info@aboriginalsignature.com


Mimili-Maku-Arts-partnership

Exposition organisée
en partenariat avec
le management
et les artistes
du centre d'art
de Mimili Maku

French
English