galerie d’art, art aborigène, aboriginal signature, blog de la galerie, peinture aborigène

APY land

La main libérée de l’artiste Aborigène au crépuscule

La main libérée de l’artiste Aborigène au crépuscule

Je me souviens de cette main fragile, toute ridée, presque décharnée, qui dansait sur la peinture. Il lui manquait quelques phalanges, suite à la difficile vie dans les déserts australiens. Sur la toile, elle déposait des points avec virtuosité et concentration, juste munie d’une fine baguette de bois pointue. Cette main tremblait par moment, sans chercher la perfection, mais juste dans l’émotion du partage d’une histoire inscrite en elle. Si souvent cette main avait caressé les lieux représentés sur la peinture, comme cette roche rouge pulvérisée par des millions d’années d’érosion, dans une intimité toute particulière avec le Temps du Rêve Aborigène. Ici la plissure dans la roche évoquait le cheminement des 7 sœurs à travers le territoire, grands ancêtres entre ciel et terre, entre l’accomplissement de la Loi et la Création des constellations comme Orion et les Pléiades.

Focus sur une œuvre d'art Aborigène de l'artiste Tuppy Goodwin : Antara Dreaming Time story

Focus sur une œuvre d'art Aborigène de l'artiste Tuppy Goodwin : Antara Dreaming Time story

Focus sur une œuvre d'art Aborigène de l'artiste Tuppy Goodwin : Antara Dreaming Time story.

Il est fascinant d'observer les artistes Aborigènes d'Australie convoquant au présent une mémoire ancestrale dans leurs peintures, sans cesser pour autant d'innover.

Transcendance chez l’artiste Aborigène Pepai Jangala Carroll

Transcendance chez l’artiste Aborigène Pepai Jangala Carroll

Dans cette œuvre magistrale de Pepai se retrouve l’empreinte de son enfance dans le désert, des parcelles de territoires embrassées du ciel, la puissance continue des cohortes des générations, une ponctuation des temps immémoriaux sous la forme de deux serpents qui transpercent la toile, ondulent sous la croûte terrestre, dessine les chemins du Temps du Rêve, s’enfonce sous terre jusqu’à la nappe phréatique pour faire émerger l’eau en surface. L’ondulation du mouvement nous suggère l’énergie des forces telluriques présidant aux Temps de la Création autour du lieu sacré de Walungurru, porté par son père.