galerie d’art, art aborigène, aboriginal signature, blog de la galerie, peinture aborigène

Papua New Guinea

Vidéo sur l'exposition "Sacred Mountain Illuminated" des artistes Ömie de Papouasie Nouvelle Guinée

Découvrez sur NEWSARTTODAY, la chaîne TV de l'art contemporain, un aperçu de l'exposition "Sacred Mountain Illuminated" des femmes Ömies de Papouasie Nouvelle Guinée organisée à la galerie Aboriginal Signature.

34 œuvres peintes exceptionnelles en étoffes d’écorce ou tapa, ont été réalisées par 24 femmes Ömies sur ces 5 dernières années. Toutes artistes de premier plan, elles sont également duvahe (chefs), ou seniors au sein de la communauté.

Nées entre 1919 et 1987, de mère en fille, ces femmes portent haut la mémoire de leur peuple, et révèlent à travers les tapas, toute la résonance spirituelle de leur montagne sacrée. Leurs signes y expriment avec subtilité et fluidité les tatouages corporels et les mythes liés aux lieux de création.

Cette exposition, une première en Belgique, est organisée en partenariat avec les Ömie artists de Papouasie Nouvelle Guinée.

Les Ömie Artists ont été également sponsorisés par Pacific Islands Forum Secretariat et le Pacific Islands Trade & Invest, pour cette exposition.

 

Spotlight : une œuvre de l'artiste Ömie Fate Jina'emmi (Iva) - Papua New Guinea

Titre : Visuanö’e, sabu ahe ohu’o dahoru’e - Teeth of the river fish, spots of the wood-boring grub and Ömie mountains. Format : 80 x 57.5 cm. Media : natural pigments on nioge (barkcloth). Artiste : Fate Jina'emmi (Iva). © with the courtesy of the artist and Ömie.

Titre : Visuanö’e, sabu ahe ohu’o dahoru’e - Teeth of the river fish, spots of the wood-boring grub and Ömie mountains. Format : 80 x 57.5 cm. Media : natural pigments on nioge (barkcloth). Artiste : Fate Jina'emmi (Iva). © with the courtesy of the artist and Ömie.

Dans cette étoffe d'écorce parée de pigments naturels végétaux, l'artiste évoque les histoires de la Création autour de la transformation essentielle du Mont Lamington (Huvaimo) en volcan.

Le Mont Huvaimo est aussi important qu'Uluru pour les Aborigènes du désert central.

Les signes utilisés dans l'œuvre, transmis de génération en génération soulignent de multiples éléments sacrés de l'univers des Ömies de Papouasie Nouvelle Guinée.

Les lignes qui traversent l'œuvre sont connus comme les "voies" et fournissent un cadre de composition pour les dessins.
Les arcs sont "dahoru'e", et se réfèrent à la conception des montagnes Omie.
Les chevrons sont "visuanö'e", et soulignent les dents du poisson de rivière.
Les points incorporés dans cette conception sont "sabu ahe" et représentent les pigmentations qui peuvent être vus sur les côtés d'un ver xylophage sacré.
Cette sorte de ponctuation essentielle était utilisée pour les tatouages sacrés, dans une ligne sous les deux yeux.

Fate vient du village de Jiapa dans la province d'Oro, en Papouasie Nouvelle Guinée.

Plus d'info ici : https://lc.cx/oixt

© with the courtesy of the artist & the Ömie