Mieux comprendre la symbolique des Aborigènes d'Australie

Les signes indigènes australiens existent depuis la nuit des temps. De l’implantation des Aborigènes il y a au moins 50 000 ans en Australie, jusqu’à nos jours, ces signes n’ont cessé d’intriguer les explorateurs. Vous trouverez au sein de cette page, à travers quelques dessins que nous avons réalisés, un aperçu de signes clefs aborigènes, surtout utilisés dans les peintures du désert central.

      

Symboles aborigènes liés à l'évocation de l'eau

 Les symboles ci-dessus évoquent les signes Aborigènes liés à l'eau. Il peut exister plusieurs variantes sur le même thèmes en fonction de l'usage approprié. Ces symboles Aborigènes concernent ici les indigènes de l'Australie centrale et en particulier le peuple Pintupi vers Papunya et Kintore.

Les symboles ci-dessus évoquent les signes Aborigènes liés à l'eau. Il peut exister plusieurs variantes sur le même thèmes en fonction de l'usage approprié. Ces symboles Aborigènes concernent ici les indigènes de l'Australie centrale et en particulier le peuple Pintupi vers Papunya et Kintore.

Des signes porteurs de la plus ancienne mémoire d'un peuple

Principalement visibles sur les parois peintes et dans les grottes ornées, ces signes furent aussi utilisés lors de cérémonies. A cette occasion, inscrits et peints sur le sol dans d’immenses peintures non pérennes, les signes permettaient d’accomplir des célébrations pour honorer les ancêtres et lieux totémiques, réaliser les rites d’initiation et perpétuer ainsi la mémoire d’un peuple.

      

Symboles aborigènes associés aux personnes

 Les symboles aborigènes ci-dessus représentent des personnes de façon individuelle ou collective. de multiples combinaisons sont possibles et signifiantes en fonction des situations rencontrées ou cérémonies rituelles. La plupart de ces visuels et signes Aborigènes se rencontrent dans le désert central.

Les symboles aborigènes ci-dessus représentent des personnes de façon individuelle ou collective. de multiples combinaisons sont possibles et signifiantes en fonction des situations rencontrées ou cérémonies rituelles. La plupart de ces visuels et signes Aborigènes se rencontrent dans le désert central.

Des signes indigènes pour souligner l'essentiel

Sans qu’il soit apparenté à une écriture, la graphie de ces signes Aborigènes rejoint des représentations le plus souvent figuratives, pour souligner les éléments essentiels structurant une histoire, des lieux et événements emblématiques. Il est probable qu’à l’épreuve du temps ces signes furent de plus en plus épurés, pour signifier l’essentiel dans une sorte d’économie du trait.

      

Les symboles aborigènes liés au voyage et aux pistes chantées

 Il existe dans les symboles Aborigènes de multiples façons de représenter les traces et les longs voyages sur les pistes chantées (songlines) qui traversent le territoire. Ces symboles prennent un sens particulier en fonction de la thématique principale de la représentation.

Il existe dans les symboles Aborigènes de multiples façons de représenter les traces et les longs voyages sur les pistes chantées (songlines) qui traversent le territoire. Ces symboles prennent un sens particulier en fonction de la thématique principale de la représentation.

Des signes annonciateurs d'une histoire avant l'écriture

La prise de conscience de la richesse de la culture Aborigène fut déterminante à Papunya en 1971, lorsque ces signes furent représentés pour la première fois sur les murs de l’école à travers le rêve de la fourmi à miel, puis sur d'autres supports, donnant naissance à ce mouvement d'art contemporain remarquable. Une civilisation des signes, ancrée dans l’histoire sur 50000 ans, sans écriture, accédait ainsi à la reconnaissance.

      

Signes Aborigènes sur les traces des animaux totémiques

 Différents symboles aborigènes liés aux traces des animaux totémiques du bush : kangourou, wallabi, opossum, dingo, goanna, serpent, émeu... De nombreuses variantes peuvent exister dans l'association des symboles, même si les traces sont très proches de celles empiriques laissées par les animaux dans le sable et la terre rouge.

Différents symboles aborigènes liés aux traces des animaux totémiques du bush : kangourou, wallabi, opossum, dingo, goanna, serpent, émeu... De nombreuses variantes peuvent exister dans l'association des symboles, même si les traces sont très proches de celles empiriques laissées par les animaux dans le sable et la terre rouge.

Il existe une vaste diversité de signes, au regard des multiples peuples Aborigènes vivant en Australie, et des 250 langues parlées hier par les différentes tribus.

      

Il existe également de nombreux autres signes Aborigènes, dont certains ne sont accessibles qu'aux initiés. Certains signes particulièrement marquants peuvent ainsi être cachés sur une peinture, recouverts par des points aux endroits les plus sensibles.

Le sens des signes Aborigènes peut être également multiple en fonction du thème de la peinture. Une œuvre liée au domaine de l’eau, donnera par exemple une polarité spécifique aux signes utilisés en son sein.