art aborigène

On en parle dans la presse : Mimili Maku à Bruxelles, sur MU-inthecity

mu-inthecity-art-aborigene-presse

Merci à Muriel de Crayencourt, rédactrice en chef de MU inthecity pour son bel article sur notre exposition en cours.

"Bertrand Estrangin est du genre à parcourir plus de 4800 km pour préparer une exposition ! C’est ce qu’il a fait durant les étés 2016 et 2017 pour sélectionner les œuvres qu’il présente aujourd’hui dans sa galerie bruxelloise. Les artistes aborigènes de Mimili Maku habite un territoire de 102 000 km2 habité par moins de 2500 indigènes. Isolés du monde, leurs œuvres magistrales sont récompensées chaque année au Musée national de Darwin (NATSIAA Award), et tout récemment dans le cadre du Wynne Prize (art contemporain) au musée de Sydney en 2017.

Les œuvres de ces artistes aborigènes sont peu connues en Europe et Aboriginal Signature, la galerie de Bertrand Estrangin, fait à Bruxelles un important travail de présentation et de médiation. Elle vient d’ailleurs de recevoir une visite de Caroline Millar, ambassadeur d’Australie en Belgique..."

La suite de l'article ici sur MU-inthecity.

La Libre Belgique "Exceptionnel : actualité de l'art des Aborigènes d'Australie"

Un grand merci à Claude Lorent et à la Libre Belgique pour ce bel article et cette analyse pertinente sur la place de l'art Aborigène d'Australie dans l'art contemporain !

Et pour l'attention portée aux œuvres exceptionnelles présentées à la galerie dans le cadre de l'exposition "Keeping Law and Culture Strong", en partenariat avec les artistes de Mimili Maku.

"Une très grande partie de l’art contemporain est formaté aux conceptions occidentales."

"Il existe néanmoins une exception : l’art actuel des Aborigènes. S’il est reconnu par des spécialistes dans le monde, s’il est intégré progressi­vement dans les grandes collections muséales principa­lement en Australie, notamment à Sydney et au musée national de Darwin (Nord), également au Met ou en France, si des Prix prestigieux lui sont attribués, il souf­fre encore injustement d’une connotation de classifica­tion réductrice trop ethnique ou ancestrale.

Sa spécifi­cité et ses origines des plus lointaines se dressent comme une barrière empêchant son intégration de fait dans l’art contemporain où, par exemple, un certain art chinois, d’imitation et d’adaptation, s’est engouffré comme un bolide ! Or les artistes aborigènes sont nos contemporains et développent un art pictural avec les moyens et les méthodes d’aujourd’hui. Un art certes hé­rité par transmission, mais qui évolue avec son temps ! Un art qui relie le présent au passé".

Découvrir l'article en entier sur le site web de la Libre Belgique ici.

Arts-Libre-18-10-2017-Article-Mimili-Maku-m_Page_2.jpg
Arts-Libre-18-10-2017-Article-Mimili-Maku-HD_Page_3.jpg
Libre-Belgique-art-aborigène-1

Magazine MU-IN-THE-CITY : Ernabella, célébration de la vie - art aborigène

actualités-presse-exposition-ernabella-aboriginal-signature-muinthecity

On en parle dans la magazine d'art en ligne "Mu-In-THCITY". Merci à sa rédactrice en chef Muriel de Crayencourt. "Chez Aboriginial Signature, deux expositions en même temps, l’une consacrée à l’artiste Pepai Jangala Carroll, Théâtre de la Mémoire, et l’autre avec les artistes d’ Ernabella, le plus vieux centre d’art d’Australie, fondé en 1948. Deux voies d’entrée dans l’univers si particulier de l’art aborigène".

« L’art constitue un véritable théâtre de la mémoire« , dit la conservatrice Lisa Slade de la Art Gallery of South Australia à propos du travail de Pepai Jangala Carroll...

Lire la suite ici.

La Capitale : la seule galerie d'art aborigène à Bruxelles

art-aborigène-galerie-presse-la-capitale-bruxelles

Merci au quotidien "La Capitale" pour leur article ce 3 avril 2017 !

Aboriginal Signature située au 101 rue Jules Besme à Koekelberg, est une galerie d'art un peu particulière. Elle expose et met en vente des œuvres d'art Aborigène que le directeur va chercher lui-même en se rendant en Australie une fois par an mais aussi en allant les dénicher un peu partout dans le monde. Un véritable passionné qui ouvre ses portes gratuitement à tous les Bruxellois...

Magazine MU-IN-THE-CITY : UTOPIA

utopia-Mu.jpg

On en parle dans la presse ! Merci à Mu in the City et Laure Eggericx.

"Pour sa 18e exposition en trois ans d’existence, Aboriginal Signature se concentre sur l’âge d’or d’Utopia, un mouvement artistique aborigène au succès mondial. Ce retentissement planétaire se retrouve concentré à Bruxelles, à l’ombre de la basilique, dans la galerie de Bertrand Estrangin dont les cimaises sont occupées par une vingtaine d’œuvres de qualité muséale..."

La suite ici : http://mu-inthecity.com/2017/03/utopia-aboriginal-signature

#artaborigene #aboriginalart #presse #actualités #news #utopia #artcontemporain #contemporaryart

Koekelberg News : Découverte de Aboriginal Signature, galerie spécialisée en art Aborigène

On en parle dans le magazine Koekelberg News de cette commune du Nord de Bruxelles.
En avril prochain, la maison communale organise avec le service culturel, une visite de galerie Aboriginal Signature, à la découverte de la fine fleur de l'art Aborigène d'Australie sur les pistes chantées des grands artistes indigènes d'Australie : un art signifiant et spirituel, ancré dans une histoire hors du commun et continue sur 50 000 ans.

A cette occasion, Bertrand Estrangin, responsable de la galerie, nous emmènera dans le APY land, auprès des artistes d'Ernabella dans la très belle exposition d'art Aborigène du mois d'Avril : Rising stars of Aboriginal artists from Ernabella".

Réservation indispensable.
 

RCF radio : interview - l'art Aborigène dans Bouche à Oreilles

Retrouvez 10 mn d'interview de Bertrand Estrangin, directeur de la galerie Aboriginal Signature, dans les studios de la radio RCF.
Interview menée par Léo Potier, dans le "Bouche à oreilles".
Au programme : Introduction à l'art Aborigène d'Australie, et focus sur notre exposition "Empreintes Eternelles".
Ici en live : https://rcf.fr/culture/les-arts-premiers-sont-bruxelles

Nous serons en direct sur la radio RCF, dans l'émission "Le Bouche à oreille" : votre rendez-vous quotidien avec la culture bruxelloise.

Ces peintures merveilleuses et magistrales des artistes de Tjungu Palya sont à découvrir, admirer ou acquérir, encore 3 jours, et jusqu'à ce samedi 18 février. Welcome !

MU-IN-THE-CITY : Tjungu Palya : sœurs, frères et serpents !

Extrait de l'article de Muriel de Crayencourt.

"A la fois si loin et si proche de l’art contemporain occidental, l’art aborigène actuel se nourrit uniquement de l’Histoire et des mythes aborigènes. Sur toiles depuis quelques décennies seulement, les dessins et motifs repris à l’acrylique étaient à l’origine dessinés sur le sol des territoires presque désertiques du centre de l’Australie. Peindre sur toile est aujourd’hui une manière, pour ces multiples peuples, à la fois de retranscrire les contes issus du Temps du rêve et gagner de quoi faire vivre leur famille. A voir chez Aboriginal Signature, 15 artistes du centre d’art Tjungu Palya Arts et 30 peintures créées pour la galerie pendant une année.

En Australie, l’art aborigène est célébré, étudié, et de grands musées lui sont consacrés. En Europe, c’est plus compliqué. Pourtant, les nouvelles œuvres présentées chez Aboriginal Signature à Bruxelles sont une fois de plus puissantes visuellement, esthétiquement et formellement. S’en dégage une vibration, une profondeur qui ne vient pas uniquement de l’association des couleurs et des formes mais aussi de ce qui y est implicitement rendu, une histoire millénaire" ...

La suite ici